Faire ses propres engrais naturels

0 Flares 0 Flares ×

Le jardin est un lieu écologique par essence, autant préserver sa nature première en préparant des engrais naturels ou en essayant les recettes de grand-mère reconnues pour leur efficacité légendaire. Vous pourrez trouver nombre de ces suggestions dans les magazines ou sur les sites dédié au jardin qui peuplent le web.

Engrais naturels

Les engrais organiques naturels

Les cendres ont des vertus fertilisantes, qu’elles soient de la cheminée, du poêle ou du barbecue. Elles agiront comme remparts contre tous les grimpants, notamment les limaces et autres escargots friands des salades !

Dans l’idée des résidus naturels apportant le phosphate nécessaire à la belle croissance de votre jardin, les os et la corne broyés sont également recommandés.

Parmi les autres engrais naturels, on connait les fonds de théière, le marc de café, apportant oligo-éléments et fluor aux jardinières. Dans le même registre, l’eau de cuisson des œufs durs fait, parait-il des merveilles.

Les bouillons de légumes, soit 1 litre pour 2 d’eau sont excellents pour les plantes, leur croissance parlera d’elle-même !

Les purins de plantes

Le purin d’orties fait parler de lui : la star des jardiniers  a recouvré son droit de commercialisation. Cette décision publiée au Journal Officiel rend compte de la nécessité de  promouvoir une alternative aux engrais et pesticides de synthèse. Dans cet esprit, le purin d’ortie défini comme des « préparations dites ‘purin d’ortie’ obtenues à partir de feuilles fraîches ou séchées d’ortie ». A cette définition devrait s’ajoindre une liste de 35 plantes reconnues pour leurs vertus, notamment phytopharmaceutique. La liste inclut notamment l’ail, l’artichaut, le basilic, le thym, le tournesol, le laurier, et des plantes non comestibles : bouleau, sureau, prêle ou olivier.
La purée de Valériane permet également de fermer la floraison, mais n’est pas recommandée sur les légumes du potager, à racines ou à bulbes ou les salades.

Le purin de Consoude : riche en nitrate et contient donc beaucoup d’azote. Ce purin s’utilise dilué dans l’eau d’arrosage. Il est recommandé d’utiliser 2kg de consoude pour 10L d’eau. La consoude est également un excellent fertilisant utilisé en compost.
Le purin de pissenlit accélère la pousse des végétaux. Il faut faire macérer 1kg de pissenlit dans 5L d’eau et l’utilisé dilué.

Est-ce que ça pousse ?

Étiquettes : , ,

4 thoughts on “Faire ses propres engrais naturels”

  1. Paul dit :

    A noter que l’on peut apporter de l’azote naturellement dans le sol en plantant des légumineuses en fin de saison par exemple.
    C’est un apport d’engrais azoté et d’humus lors du retournement de la terre.

  2. Il faut également souligner l’effort des collectivités à pousser les gens à fabriquer leur compost ce qui permet de diminuer les déchets et d’enrichir la terre.

  3. Onita dit :

    Merci beaucoup pour l’article. Je vais m’y atteler !

  4. Alexine dit :

    C’est incroyable le nombre de richesses et de possiblités que peut nous offrir la nature !
    Que de leçons à en tirer…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

0 Flares Twitter 0 Facebook 0 0 Flares ×