Une chambre écologique pour mon bébé.

0 Flares 0 Flares ×

J’accueille, Julie Bertelle de Enattitude.com, qui a rédigé cet article pour le blog.

Il y a quelques mois, une enquête menée par 60 millions de consommateurs et WECF (organisation féminine et environnementale) nous dévoilait des résultats inquiétants concernant la pollution présente dans les chambres de nos enfants.
En effet, les COV et autres polluants, sont fortement présents dans l’air.

Bébé

Cette pollution est à prendre en compte sérieusement pour plusieurs raisons :

  • Elle est très concentrée dans la chambre de bébé car elle est bien souvent refaite du sol au plafond avant l’arrivée du nouveau né.
  • La chambre est le lieu de vie et de sommeil de l’enfant, il y passe beaucoup de temps.
  • Le système respiratoire des tous petits est très fragile et très sensible à la pollution.

Dans la chambre de bébé on retrouve en trop grande quantité des polluants comme le formaldéhyde. C’est un COV (Composés organiques volatiles). Issus des hydrocarbures, les COV circulent dans nos maisons sous forme de gaz. Ils sont donc
totalement invisibles. Le formaldéhyde est responsable de nombreux troubles qui vont de l’irritation des yeux, du nez et de la gorge aux risques d’allergie ou même, de cancer. Il est classé comme « cancérogène certain chez l’Homme» par le Centre
International de Recherche sur le Cancer.

Mais pour réduire la quantité de ces polluants, il faut tout d’abord savoir d’où ils proviennent !

Vous les trouverez dans les meubles en bois aggloméré, les parquets vitrifiés, des peintures murales, les sols plastiques, certains textiles, des colles, des moquettes, les jouets en plastiques …

Alors, voici quelques conseils pour réduire au maximum la pollution dans la chambre de votre enfant :

  • Pour les murs de la chambre, préférez des peintures sans solvant, formulées à partir de craie, de talc ou d’agrumes. On en trouve de plus en plus dans les grands magasins spécialisés. Pour le sol, choisissez les revêtements de sol végétaux comme le coco, le sisal ou le jonc de mer. Le parquet (en bois massif) et le véritable linoléum sont préconisés.
  • Pour les meubles de la chambre de bébé, le bois brut est à privilégier. Vous pourrez ainsi personnaliser les meubles avec de la peinture ou de la lasure écologique. Vous pouvez optez également pour le mobilier en carton qui a également l’avantage d’être recyclé et recyclable. Les meubles en cartons offrent une alternative écologique et originale. Pour les plus petits, le hamac en coton bio complétera parfaitement bien la chambre écologique.
  • Maintenez la température de la chambre entre 18° et 19°C. A partir de 19°C, les acariens se multiplient, et 20°C, les formaldéhydes se dégagent dans l’air ambiant.
  • N’oublions pas une autre source de pollution dans la chambre des enfants :les jouets. Pour le bien être de votre enfant préférez les jouets en bois ou en carton (colle sans formaldéhyde, colorants à base d’eau et de pigments naturels, jouets recyclables …).
  • Aérer la chambre environ 10 minutes matin et soir. Contrairementaux idées reçues, la pollution extérieure est moins néfaste que la pollution intérieure !

Pour en savoir plus :

Vous pourrez retrouver les résultats détaillés de l’étude dans le numéro du mois de mars 2010 de 60 Millions de Consommateurs.

Deux livres : Une chambre d’enfant saine et écologique, de Corinne Bullat, Edition Ulmer et Nos maisons nous empoisonnent, de Georges Méar, Edition Terre vivante.

Laisser votre commentaire ici

0 Flares Twitter 0 Facebook 0 0 Flares ×