Ne faut-il pas changer nos habitudes?

0 Flares 0 Flares ×

En lisant l’article « Voiture électrique, à hydrogène ou flexfuel: est-ce la solution ?« , je me suis dit qu’il fallait que je m’exprime sur le sujet, tellement la vérité de ce billet est criante !

Les faits:
Nous avons remarqué (depuis peu pour certains), que la voiture était une des principales sources de pollution de notre planète, ce qui ne nous empêche pas d’ailleurs d’en avoir chaque jour un peu plus dans le monde.

Un début de solution:
La plupart des gouvernements et des constructeurs ont donc accepté et reconnu qu’il fallait absolument revoir nos habitudes, en se demandant comment vendre des voitures moins polluantes.

Création d’un nouveau problème:
Mais le problème ne serait-il pas simplement déplacé en faisant ainsi?
Si nos voitures ne polluent plus l’air, mais qu’il faut une batterie électrique (ou quoi que ce soit d’autres), il faudra bien produire ses batteries et ses voitures, non?
Nous aurons donc des voitures plus propres sur le papier, mais qui auront générer de nombreux litres de pétroles et des déchets dont on ne saura jamais quoi faire !
Cette « solution » n’est en donc pas une à long terme.

Une vraie solution?
La seule solution ne serait-elle pas d’enfin changer nos habitudes, et de prendre moins souvent nos voitures?
Il faudrait favoriser les transports en commun, le co-voiturage, le vélo… Tisser des réseaux alternatifs à la voiture pour que tout le monde puissent éviter de la prendre au maximum.

Qu’en pensez-vous?

Étiquettes : , , , ,

7 thoughts on “Ne faut-il pas changer nos habitudes?”

  1. Bonjour,
    Nous ne sommes pas une véritable association, juste un collectifs de jeunes sensibilisés à la protection de la nature et de certaines espèces d’animaux très rares dont nous nous faisons les gardiens acharnés. Afin de rester mobiles et flexibles, notre mouvement n’est pas coordonné par une tête pensante, nous ne faisons pas appel à des stars en manque de popularité et (très important en ces temps de crise), nous ne demandons pas d’argent.

    Notre moyen d’expression : le Flashmob (pacifique, créatif et expressif)

    Nous ne recrutons pas, nous mobilisons. Afin d’alerter les pouvoirs publics sur la gravité de la disparition des espèces, nous choisissons l’action plutôt que l’atermoiement.

    Notre premième cause est celle de la PANTHERE ALBINOS.

    Animal réputé rare, quasi disparu sur la surface de la planète, il en existe pourtant un specimen à la frontière entre le Gabon et la République du Congo. Las, aucun de ses deux gouvernements, ne prend la peine de protéger cet animal. La France, en charge de la déforestation de ces deux pays ne réagit pas non plus.

    Ils évoquent le manque de preuve et, malgré les témoignages de certains villageois formels (qui l’ont surnomé la bête blanche), le manque d’image.

    Nous, nous y croyons. Premièrement, parce que des contacts sur place nous le confirme et essaie d’agir avec le peu de moyen qu’ils ont. Aussi parce que le cas de cette panthère est symptomatique de la disparition affolante de centaines d’espèces chaque année dans l’ignorance du public et l’indifférence des Etats.

    NOUS PREVOYONS UN PROCHAIN FLASHMOB TRES BIENTÔT. L’HEURE ET LE LIEU SON ENCORE UN MYSTERE MAIS NOUS COMPTONS SUR TOUS LES AMOUREUX DE LA NATURE ET L’ECOLOGIE POUR PASSER LE MESSAGE

    cordialement,
    Flash in the jungle

    Pour plus d’informations, vous pouvez nous contacter par mail.

  2. Tout à fait d’accord avec le fait que ce sont nos habitudes, us et/ou coutumes que nous devons drastiquement changer.
    Par contre, à combien se quantifie la pollution occasionnée par le kérosène des avions? Je n’ai trouvé la réponse nulle part!?! Il me semble que ça doit polluer en titi ça non?

    Et qui prend le plus souvent l’avion? Mais bien sûr, les clowns qui nous dirigent voyons! et qui nous culpabilisent sur notre sur-consommation-pollution.

    Tiens j’ai une solution pour eux: qu’ils fassent donc leurs réunions en vidéo-conférence, la qualité en est telle, que les médecins l’utilisent! Ça coûtera certainement moins cher aux deniers (les nôtres) publics, et ce sera SUPER écologique… réélection garantie! 😉

    Excusez le ton… je m’emporte!

  3. GreG dit :

    Pour la pollution des avions, les émissions de CO2 ont été quantifiée à 2% des émissions totales, en très forte croissance jusqu’à la crise économique. Par ailleurs, les rejets de vapeur d’eau en haute atmosphère (trainées des avions) ont un effet de serre démultiplié. L’arrêt des vols au dessus des USA après les attentats du 11 septembre l’a montré.

    Mais il existe de nombreuse piste pour réduire ces pollutions, par la technologie (exemple de l’A380), par la gestion du trafic (cas des mesures proposées par Virgin) ou par le recours à des agrocarburants.

    Cependant, sur de courtes distances, l’aviation reste le moyen de transport le plus polluant. La visio-conférence (ou le télétravail) peut être une alternative pour certaines réunions, mais pas toutes, notamment celle qui participe à créer une culture d’entreprise (le contact humain est alors essentiel).

    Pour finir, ceux qui prennent l’avion et qui polluent le plus sont en fait… les citoyens ordinaires. C’est la démocratisation de ce moyen de transport (et des séjours pas chers à l’étranger) qui a provoqué l’essor du trafic aérien. Avons-nous réellement besoin de chercher le dépaysement et le soleil hors de notre beau pays ?

    Aviation, éco-tourisme, NTIC et télétravail, de vastes sujets pour le développement durable !

  4. Audiofeeline dit :

    Le constructeur MDI propose sa solution avec l’air comprimé : http://www.mdi.lu/

  5. Frédéric dit :

    cela me semble un peu rêveur d’imaginer que les hommes vont abandonner leur voiture pour rechercher d’autres solutions pour se déplacer… Le covoiturage existe, les transports en communs aussi, le vélo n’est pas une nouvelle invention et pourtant, il se vend de plus en plus de voitures. Il faut peut-être simplement repenser totalement le concept du fonctionnement de la voiture. Etre encore plus innovant!

  6. Merci pour les indications de pollution! C’est sympa de l’avoir écrit! Et je retiens.

    Pour le dépaysement et le beau soleil, malheureusement… en ce qui nous concerne au Québec, c’est bien difficile d’en avoir suffisamment à moins d’aller aux USA (en avion ou en auto) ou dans les Caraïbes qui sont une destination privilégiée chez nous.

    Vous êtes bien heureux en France d’avoir un climat tempéré. 🙂

  7. leslie dit :

    je suis tout à fait d’accord avec toi green ouitche dans ton premier commentaire … et tu as bien raison de t’emporter.
    Il y a de quoi !

    Habitant en région parisienne, je peux me passer très facilement de la voiture (sauf tard en fin de soirée il n’y a plus de transport), mais dès qu’on quitte la ville, pour aller bosser, faire ses courses, la voiture est indispensable !
    Ensuite, comment reprocher à toutes ces personnes qui prennent l’avion de le prendre ? Quand les tarifs sont divisés par 2 ou 3 pour partir en vacances à des milliers de km de chez soi ? Qui se pose la question ? pas grand monde à part moi qui hésite à aller en Irlande à cause d’un voyage en avion … v peut-être aller en Suisse en TGV (ok c de l’énergie nucléaire mais bon)

    pour finir Green ouitche : peut-être que bientôt au Canada vous aurez un climat tempéré ? 🙂 Déjà que la neige fond bien plus tôt qu’avant …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

0 Flares Twitter 0 Facebook 0 0 Flares ×