La crise ne doit pas faire oublier l’écologie

0 Flares 0 Flares ×

Voici ce qu’a déclaré jean Louis Borloo aujourd’hui lors d’une tribune commune avec ses homologues allemands et anglais:
Si nous ne faisons pas en sorte que la reprise économique mette nos pays sur la voie d’un modèle durable à faibles émissions de carbone, l’incertitude demeurera et nous devrons faire face aux coûts significatifs engendrés par la volatilité des prix de l’énergie et par un climat de plus en plus instable.

Il avait pourtant affirmé lundi qu’il ferait de franches économies sur certaines niches fiscales vertes:
Côté niches fiscales «vertes», Jean-Louis Borloo propose de baisser d’au moins de moitié la réduction d’impôt de 50 % offerte aux particuliers qui installent des panneaux photovoltaïques sur leur propre maison.

Il compte aussi faire un coup de rabot de 10% sur l’ensemble du crédit d’impôt développement durable. Les travaux éligibles à ce dispositif (isolation thermique, régulation du chauffage, etc.) seront également moins nombreux.

La suite ici.

Trouvez-vous cela compatible?

Étiquettes : , , , ,

2 thoughts on “La crise ne doit pas faire oublier l’écologie”

  1. L’écologie au gouvernement, c’est comme les feuilles mortes, ça suit le sens du vent …

  2. Trouvez-vous cela compatible?

    La taxe carbonne à la base je ne pense pas que c’est mis pour faire prendre conscience aux citoyens de leur impact écologique sur l’environnement mais bien de les taxer pour rembourser ces crétins de banquiers et de grand financier qui nous ont mis dans la crise. Les gouvernements ( pour la plupart )s’en tapent royalement de l’écologie, et s’agissent que pour leur propre intêret et dans un but capitaliste.

    cordialement.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

0 Flares Twitter 0 Facebook 0 0 Flares ×