Guérir la terre, le livre

0 Flares 0 Flares ×

J’ai reçu récemment le livre « Guérir la terre », écrit par Philippe Desbrosses (pionnier de l’agriculture biologique en France) et je souhaitais vous en parler ici.

Guérir la terre

Le livre « Guérir la Terre »

Ce livre est une sorte de recueil d’interview de nombreux acteurs importants de l’écologie, parmi lesquelles: Yann Arthus bertrand, Isabelle Autissier, Edgar Morin, Jean-marie Pelt, Pierre Rabhi, Coline Serreau et David Servan-Schreiber.

Ces entretiens mettent l’accent sur l’importance de l’écologie, au delà de ses propres frontières. En effet, l’écologie est importante aussi pour notre santé, pour nos relations sociales et pour la paix dans le monde, on l’oublie souvent!
Un livre de grande qualité, loin des discours parfois moralisateurs, qui propose de vraies solutions et nous fait réfléchir sur notre rapport à l’environnement et à ceux qui nous entoure. A lire !

La bande annonce du livre:


Extrait:
Retrouver le chemin de l’intelligence collective

En un siècle, l’emballement de la civilisation industrielle a mis la planète exsangue, au point de menacer l’existence même de l’espèce humaine. Pourtant, ce ne sont-ni la science moderne ni la technologie qui ont produit ces désastres, nous conduisant au bord de l’abîme, mais l’absence de projet commun et d’«intelligence collective». L’incapacité à gérer nos ressources de manière solidaire et dans la pleine conscience nous livre aux excès de l’opportunisme et de l’avidité. Les valeurs universelles de solidarité, de spiritualité, de «bien commun» ont été sacrifiées aux seules valeurs marchandes. Là résident les causes les plus évidentes du désordre mondial actuel.
Un proverbe africain dit que lorsque l’on est perdu et que l’on ne sait plus où l’on va, il faut se retourner pour regarder d’où l’on vient. Ce précepte semble indispensable aujourd’hui pour redéfinir une nouvelle vision du rôle et de l’évolution de l’homme dans l’ordonnance du vivant : pour la création de nouveaux champs d’action ; pour la réalisation de projets qui favorisent l’usage éthique et cyclique de la terre ; pour l’entretien solidaire de ses ressources au bénéfice des générations présentes et futures.
les bouleversements de notre époque vont nous obliger à répondre aux besoins urgents qu’impliquent les pénuries d’énergie fossile, d’eau douce, de terres arables et de compétences pratiques, afin de faire face aux grands défis de la surpopulation, du réchauffement climatique et de la dégradation accélérée des terres arables.
De nouvelles grilles de lecture, accessibles à tous, nous permettent de comprendre les signes annonciateurs du changement de paradigme en cours. ils s’exposent en termes nouveaux : économie solidaire, écorégions, écovillages, jardins partagés, jardins de cocagne, villes en transition, AMAP (association pour le maintien des agricultures paysannes), créatifs culturels, alliance pour la santé, gestion des écosystèmes, cantines scolaires et alimentation bio, commerce équitable, tourisme vert, circuits courts, saisonnalité, relocalisation, banques éthiques, micro-entreprises, monnaies alternatives, etc.
Nous devons en priorité favoriser le retour à la terre, réhabiliter les savoir-faire et les connaissances populaires facilement accessibles, les pratiques agronomiques économes et autonomes. Dans cette perspective nouvelle, chacun doit être l’artisan heureux de la satisfaction de ses besoins, à la fois conscient et responsable de son environnement et de son empreinte écologique. Nous devons produire mieux et de manière durable, tout en créant une multitude d’emplois non délocalisables qui permettront l’épanouissement d’une majorité d’êtres humains sur leur lieu de vie.

Étiquettes : , , ,

1 thought on “Guérir la terre, le livre”

  1. avatar Cindy dit :

    Merci pour cet article. Je suis vraiment impatiente de lire le livre !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

0 Flares Twitter 0 Facebook 0 0 Flares ×