Cancun: l’aprés Copenhague et l’après Kyoto

0 Flares 0 Flares ×

Le protocole de Kyoto touchant à sa fin, les états du monde doivent prendre des décisions quand à sa suite.
Après l’échec cuisant des négociations à Copenhague, On espère que des mesures intéressantes vont être prises.

Sommet cancun

L'écologie du furut se joue à Cancun, au Mexique

Le problème est complexe: Le Japon somme la Chine et les USA de faire des efforts, sans quoi ils se retirent du jeu après 2012 !
Il faut que tout le monde s’y mette sérieusement, mais certains rechignent, peur de toucher à leur sacrosainte croissance ou de froisser leurs grands industriels !

Le vice-ministre japonais de l’Environnement Hideki Minamikawa a indiqué:
«Il n’y a pas de raison de prolonger Kyoto. Un accord plus large, mondial, est nécessaire parce que les pays qui ont ratifié le protocole de Kyoto ne représentent que seulement 27% des émissions de GES», a-t-il fait remarquer.
Lorsqu’il avait été conclu en 1997, le protocole englobait 56% des émissions mondiales, y compris celles des Etats-Unis, qui n’ont par la suite jamais ratifié Kyoto.

L’ambassadeur mexicain a souligné:
«Chacun est favorable à une continuité de Kyoto. Ce dont nous devons être conscients, c’est que nous disposons d’un temps limité pour prendre des décisions, mais cette période s’achève en 2012, pas à la fin de la conférence de Cancun».

Espérons que les choses changent et dans le bon sens !

Étiquettes : , , , , ,

2 thoughts on “Cancun: l’aprés Copenhague et l’après Kyoto”

  1. Jean dit :

    Il y a eu, à ma connaissance la création d’un fond pour les pays en développement. Je ne pense pas que c’est suffisant mais plutôt encourageant.

  2. Clement dit :

    Mais vous pouvez pas me dire ce que c’est que le protocole de Cancun parce que j’ai cherher toute la nuit et il ne m’explique pas ce que c’est !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

0 Flares Twitter 0 Facebook 0 0 Flares ×