Mise au placard pour bientôt de la bouteille d’eau?

0 Flares 0 Flares ×

L’AFP nous apprend que les ventes d’eau en bouteille, en France, ont chuté en 2008 de 7,5%, à 5,2 milliards de litres, et en valeur, de 4,6%, à 1,6 milliard d’euros, l’an dernier, selon des données du cabinet AC Nielsen.
Les consommateurs français lui préfère de plus en plus l’eau plate du robinet, ce qui est également une très bonne chose d’un point de vue environnemental.bouteille eau

Les chiffres de cette « crise » de la bouteille d’eau en plastique selon l’AFP:
Les ventes d’eau en bouteille ont baissé, en volume, de 7,5%, à 5,2 milliards de litres, et en valeur, de 4,6%, à 1,6 milliard d’euros, l’an dernier, selon des données du cabinet AC Nielsen.

Dans le détail, les eaux aromatisées sont celles qui ont le plus souffert en 2008, puisqu’elles ont enregistré un effondrement de leurs ventes, en volume, de 22%, tout comme les eaux plates minérales (-9,6%) et de source (-6,6%). Seules les eaux gazeuses ont limité leur recul, avec une baisse de 1,8%.

Bonne nouvelle pour l’écologie en tout cas, la crise économique a l’avantage de faire ouvrir les yeux à beaucoup de personnes, faut-il aller encore plus loin pour aider cette probable mise à mort de la bouteille d’eau?

Il est intéressant de voir que de plus en plus de pays commencent même à en interdire l’usage et la commercialisation comme 0 Toronto en Décembre dernier.
Cette ville canadienne avait alors voté pour interdire la vente d’eau embouteillée dans ses bâtiments publics.
Toronto devenait ainsi la plus grande municipalité au monde à imposer une telle interdiction.

Aux états unis aussi ces interdictions ont commencer dès 2007 notamment à San Francisco:
Rappel des faits en Juillet 2007:
La ville de San Francisco vient d’interdire l’achat par ses services d’eau en bouteille, d’ici à la fin de l’année 2007. Leur consommation coûte chaque année 500 000 dollars à la ville.

Le maire de San Francisco, Gavin Newsom, stigmatise le non sens que constitue la consommation d’eau en bouteille. « Livrer les bouteilles d’eau en plastique que les Américains achètent chaque année nécessite plus de 47 millions de gallons de pétrole [environ 1 million de barils, ndlr], soit l’équivalent d’un milliard de livres de CO2 rejetées dans l’atmosphère [450 000 tonnes environ, ndlr]. (…) De plus, le transport de l’eau en bouteille par bateau, camion et train nécessite de brûler des quantités importantes de carburants fossiles. Tout ce gaspillage et cette pollution sont générés par un produit dont la qualité, mesurée sur la base de critères objectifs, est souvent inférieure à celle de l’eau du robinet de San Francisco ».

Gavin Newsom souligne également que « pour le prix d’un gallon d’eau en bouteille [3,8 litres environ, ndlr], un habitant de la ville peut acheter 1000 gallons d’eau du robinet ».

Pensez-vous qu’il faille interdire purement et simplement la commercialisation des bouteilles d’eau en France?

Étiquettes : , , ,

1 thought on “Mise au placard pour bientôt de la bouteille d’eau?”

  1. leslie dit :

    je crois que c’est impossible !
    pour chez soi, ça devrait devenir automatique de boire de l’eau du robinet, mais pour l’eau minérale gazeuse et pour tout le reste … combien de marques et de sortes d’eau existe-t-il ?

    pour ma part, ça fait plusieurs années que je n’achète plus de bouteille, sauf sur la route des vacances :)) et je n’achète jamais de bouteille 33 ou 50 cl.
    à la maison, c’est eau du robinet filtrée dans une carafe, au boulot c’est à la fontaine, reliée directement à l’arrivée d’eau. Et en rando, c’est dans le camelbak.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

0 Flares Twitter 0 Facebook 0 0 Flares ×