La maison passive, une maison à l’écologie discrète mais efficace

0 Flares 0 Flares ×

En matière d’écologie de l’habitat, les idées sont là et elles sont on ne peut plus basiques. Prenez l’exemple de la maison passive, le principe est enfantin.

Vous et votre famille vivez, dormez, jouez, vous lavez, tout ceci produit une certaine chaleur que la maison passive récupère. Comment ça récupérer de l’air? Tout d’abord, l’isolation est optimisée pour éviter à la fois les pertes de chaleur l’hiver et la suffocation l’été. Le toit, les murs, le sol, les portes et fenêtres, laissent échapper de précieux degrés. En isolant bien et en utilisant des doubles voire triples vitrages on limite la perte première. Ensuite, l’idée va être de supprimer les ponts thermiques : ces petits endroits pernicieux au souffle glacé qui vous attaquent le dos et qui pourraient réduire à néant tout le travail fait sur l’isolation. A noter que l’isolation par l’extérieur supprime les ponts thermiques. On l’aura remarqué entre isolation et chasse à la fuite d’air, on travaille l’étanchéité de sa maison, mais que faire de la ventilation?

La ventilation est la clé de voute du concept de la maison passive. Si le renouvellement de l’air est indispensable, la récupération de la chaleur aussi ! Pour cela, on a recours à la ventilation double flux avec échangeur de chaleur: air sortant et air entrant passent exclusivement par le système de ventilation. 75% de la chaleur de l’air sortant doit pouvoir être réutilisé pour que la maison soit qualifiée de passive. Ce concept de la récupération de chaleur est aussi adaptable à l’eau, notamment les eaux chaudes des lave-linge, lave-vaisselle, douches…

Parlons monnaies sonnantes et trébuchantes, on l’aura pressenti les investissements sont importants. Prenons quelques idées : si l’habitat passif vous intéresse, vous fonctionnez déjà sur le long terme donc investir pour ne pas payer plus tard ne vous fait pas peur. Si par hasard, vous devriez revendre votre bien sans en avoir profiter des bienfaits, il est certain que vous récupérerez votre investissement lors de la cession de votre maison passive, qui aura une plus value incomparable par rapport aux maisons unis de couteux système de chauffage traditionnels sur le marché.

Enfin, la maison passive nécessite-elle un type de construction particulière? C’est là où les choses deviennent réellement intéressantes pour le grand public : la maison passive n’est pas forcément une maison bioclimatique. Certes; ces dernières peuvent l’être aussi. Et la maison passive n’est pas forcément écologique dans la mesure où sa conception aura utilisé des matériaux classiques mais sa moindre dépense énergétique, elle, l’est.

Pour les puristes, la maison passive écologique est un must mais impose une construction neuve, alors que le concept de maison passive permet la rénovation.

Lisa Tremblay

2 commentaire(s) pour La maison passive, une maison à l’écologie discrète mais efficace

  1. avatar

    jesssymbiozcom
    8 années ago
    15 janvier 2010 à 17 h 14 min

    Très bon blog, agréable et intéressant…

    La maison passive c’est l’avenir !

    N’hésitez pas aussi à venir sur notre blog qui communique sur l’environnement, l’habitat et le bien-être !

    http://evenements-tv.over-blog.com

  2. avatar

    jesssymbiozcom
    8 années ago
    15 janvier 2010 à 17 h 21 min

    Super blog, agréable interface et sujets intéressants!

    La maison positive c’est l’avenir!

    N’hésitez pas aussi à venir sur notre blog qui aborde les thèmes de l’environnement, de l’habitat et du bien-être !

Laisser votre commentaire ici

0 Flares Twitter 0 Facebook 0 0 Flares ×