Comment relever les défis de l’urbanisation en Amérique du Nord

0 Flares 0 Flares ×

Urbanisme = « Art, science et technique de l’aménagement rationnel des villes et des campagnes. » (source mediadico)

« Rationnel », et donc intelligent c’est bien ça ?

New York : la ville qui ne dort jamais

Pas toujours, surtout en Amérique du Nord. J’ai eu la chance d’y avoir vécu et ce n’était pas toujours évident de vivre des transports en commun dans une ville québécoise. Les lignes de bus sont peu nombreuses, les bâtiments sont tous plus éloignés les uns que les autres, les villes s’étalent sur des dizaines de kilomètres.

Et moi qui croyais avant d’aller au Canada que c’était le paradis de la nature et des sports de plein air… Oui mais dans les parcs, surement pas en ville. Il existe plein de paradoxes sur le développement urbain à l’américaine qui repose essentiellement sur le « tout voiture ».

Les quartiers sont segmentés avec des quartiers résidentiels éloignés des zones commerciales et industrielles. Du coup il n’y a rien à faire aux alentours de chez soi, obligé de prendre la voiture pour faire une activité quelconque.
C’est également le même fonctionnement en Australie d’ailleurs, où j’ai eu la chance d’y séjourner pour des stages également.

Ce type d’aménagement engendre donc de la pollution due à l’utilisation à outrance de la voiture, du stress lié aux embouteillages et de l’isolement social car chacun sa voiture, chacun son chemin, chacun son destin…
Notons bien que la situation de la France est également perfectible, même si elle est « moins pire » que nos amis d’outre-Atlantique.

Ne soyons pas fataliste, des solutions existent !

Certains citoyens des Etats-Unis ou du Canada prennent de plus en plus conscience des limites de leur système urbain et des conséquences négatives qu’il engendre. C’est pourquoi des initiatives sont prises pour améliorer cette situation et aussi pour réduire leur dépendance au pétrole ! Voici par exemple une vidéo très bien réalisée qui montre les enjeux, les actions et les bénéfices d’un changement d’urbanisme plus « rationnel » et plus « responsable », proposée par le site québécois SagaCité :

Un vrai guide vidéo pour montrer comment entreprendre ce changement !
Voici quelques exemples concrets que l’on peut mettre en place pour améliorer notre qualité de vie :
– Intégrer des commerces dans les quartiers résidentiels
– Faire des pistes cyclables
– Isoler les voies de bus
– Faire des tramways
– Rapprocher les lieux de culture et associatif des habitations des citoyens
– Faire des mini-centres ville plutôt que de tout centraliser dans un seul espace confiné
– …

Les bénéfices engendrés seront nombreux :
– Baisse de la pollution atmosphérique, visuelle et sonore
– Mieux vivre ensemble avec des citoyens qui recommencent à communiquer entre eux
– Meilleure santé car plus de sport avec le vélo et la marche à pied
– …

Alors on n’a plus d’excuses pour ne pas changer nos mauvaises habitudes !

“Qui veut faire quelque chose trouve un moyen, qui ne veut rien faire trouve une excuse.” – Proverbe Arabe

Étiquettes : , ,

2 thoughts on “Comment relever les défis de l’urbanisation en Amérique du Nord”

  1. Jérôme dit :

    Merci de m’avoir permis de donner mon point de vue sur ce sujet très important et qui nous concerne tous !

  2. Paul dit :

    Je suis tout à fait d’accord de créer ses mini-villes au centre de la ville.
    Cela entraînera davantage de contacts entre les gens…

    A ce changement de système de vie, il faut penser à intégrer les énergies renouvelables dans les habitations pour réduire ou abandonner les énergies fossiles.
    De même, les transports doivent être adaptés : voitures électriques, hydrogène, vélo électriques…

    Réduire nos déchets et le recyclage sont également des éléments importants

    Merci pour cet article très intéressant.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

0 Flares Twitter 0 Facebook 0 0 Flares ×