La salle de bain écologique, est-ce pour moi ?

0 Flares 0 Flares ×

Alors que l’adjectif « écologique » est galvaudé, à force d’être utilisé ici et là, il est important de recentrer le discours de la salle de bain respectueuse de l’environnement : la consommation d’eau et les matériaux.

Il suffit de surfer sur le net quelques instants pour trouver des innovations raisonnables, adaptés aux familles comme aux couples et colocation, sans pour autant plomber le budget de rénovation de ma salle de bain. Voici quelques conseils à mettre en applications dès à présent.

Revoir sa consommation d’eau

La consommation d’eau est un enjeu majeur de la salle de bain : 39% de l’eau consommée dans une maison vient des bains et douches et les besoins en eau sont estimés à 150 L d’eau par habitant par jour en moyenne.

  • Un robinet a un débit de 12 litres par minute.
  • Une douche consomme 40 litres si on coupe l’eau pour se savonner.
  • Un bain consomme entre 150 et 200 litres.
  • Une chasse d’eau à double débit c’est entre 3 et 6 L par chasse contre 6 à 12 pour une chasse classique
  • Un robinet qui fuit c’est près de 100 L gaspillés sur une journée.

Tout le monde s’est dit un jour ou l’autre : et si je fermais le robinet pendant que je me brosse les dents ou me rase ? Or, personne ne le fait, c’est pourquoi il est important de pallier cette bonne volonté non suivie des faits par un équipement fonctionnel.

  • le « stop douche » garde le réglage de la température pendant que vous vous savonnez, à l’inverse des mitigeurs
  • les pommeaux de douche économiques avec aérateurs font chuter le débit à 6 litres par minute
  • les robinets thermostatiques consomment 30 % de moins
  • les robinets infrarouges détectent le mouvement et cesse l’écoulement quand les mains ne sont pas sous le robinet, mais c’est un investissement (200 et 400 €)

Utiliser son bon sens pour choisir les matériaux

On peut lire ici et là des recommandations sur la salle de bain écologique assez étranges, comme des meubles en teck ou des douches hydro massage.

  • Le teck est un bois exotique, ce qui est un non-sens écologique, il vous faut choisir de vrais bois, qui proviennent de vos régions. Attention, cependant à ce que le bois résiste à l’eau, ce qui est effectivement le cas du teck. Mais son empreinte écologique est dramatique. Il s’agit aussi de fuir les bois agglomérés qui dégagent des substances nocives au contact de l’humidité. Aussi, ne vernissez pas votre bois mais utilisez plutôt une huile dure écologique avec une base naturelle.
  • Les douches hydro massages soi-disant écologiques sont un second non-sens pour la raison que l’on essaie de réduire la consommation d’eau et ajouter des jets suppose logiquement l’augmenter.
  • Enfin, si vous travaillez l’empreinte écologique de votre salle de bain, pensez à vous fournir en produits d’entretien verts, comme ceux fournis par eco-sapiens.

Aussi, pour faire de sa salle de bain un lieu favorable à l’environnement, il s’agit de changer ses pratiques, en premier lieu, et d’assister ce changement par un équipement malin et économique. Au final, le nerf de l’écologie c’est aussi d’investir intelligemment pour économiser demain !

1 commentaire(s) pour La salle de bain écologique, est-ce pour moi ?

  1. avatar

    Xavier
    4 années ago
    13 novembre 2014 à 15 h 14 min

    On dit souvent que c’est beaucoup de contraintes de respecter l’environnement, mais grâce à ce genre d’article on se rend compte que c’est facilement applicable et que c’est en plus économique. Un grand merci à vous.

Laisser votre commentaire ici

0 Flares Twitter 0 Facebook 0 0 Flares ×